Frank Zappa, la continuité conceptuelle…

 FRANK ZAPPA 300

Frank Zappa, c’était une gueule unique, un compositeur qui sut repousser les limites structurelles de la musique, faisant la jonction entre musique dite « savante » et populaire, un agitateur qui sous un sens de l’humour bien prononcé avait avec clairvoyance décelé les fausses idoles et les manipulations de notre époque.Lire la suite

Philip Roth le sulfureux

PHILIP ROTH 300

Sortait il y a quelques semaines une nouvelle adaptation cinématographique, la septième, d’un des romans de Philip Roth : « American Pastoral », réalisée par Ewan McGregor. Le film tout comme le roman mettant en lumière une période peu traitée dans les livres d’histoire, celle où des activistes s’adonnèrent au terrorisme en opposition à la guerre du Vietnam en posant plusieurs milliers de bombes dans tous les Etats-Unis en signe de protestation. Soit : l’envers du décor du rêve américain à mille lieux du « Flower Power ».  L’occasion de retracer l’œuvre et la vie de l’un des (très) grands de la littérature américaine du XXème siècle.Lire la suite

Philip K. Dick ou le faisceau devin

PHILIP K DICK 300

Alors qu’est confirmée la suite de Blade Runner (Blade Runner 2049 dirigé par Denis Villeneuve) et qui verra donc Harrison Ford reprendre du service, il serait bon en ces temps mouvementés et annonciateurs d’un futur bien éloigné du paradis futuriste annoncé lors de l’utopie scientiste qui façonna un temps le monde occidental, de se replonger dans l’œuvre visionnaire de Philip K. Dick et de ses innombrables questionnements. Lire la suite

L’étrange M. Kubrick

STANLEY KUBRICK 300

Stanley Kubrick est à travers son œuvre l’incarnation du XXème siècle. Né en 1928 et décédé en 1999 (peu avant la sortie d’Eyes Wide Shut). Témoin de notre humanité, pessimiste quant à la nature humaine, il a sans pareil donné à voir à ses contemporains via le cinéma notre nature profonde. Kubrick, fils de médecin, reprit à sa manière le flambeau en effectuant un diagnostic de l’humanité et de notre société. La littérature fournira une grande part de la matière première à ses œuvres. En 45 ans de cinéma et huit oscars il laissa à la postérité douze films : Le Baiser du Tueur, L’Ultime Razzia, Les Sentiers de la Gloire, Spartacus, Lolita, Docteur Folamour, 2001 : L’Odyssée de l’Espace, Orange Mécanique, Barry Lyndon, Shining, Full Metal Jacket et Eyes Wide Shut. Chaque nouveau visionnage étant l’occasion d’y trouver quelque chose qui nous aurait échappé auparavant, son œuvre suscitant de perpétuels questionnements.

Lire la suite