Le cinéma comme outil de propagande

salle de cinéma PAINT

Afin de propager une idéologie et la faire épouser au plus grand nombre, le cinéma est plus que toute autre forme artistique le moyen d’expression le plus utilisé dans notre société contemporaine. Depuis l’utilisation qu’en fit Mussolini, bien que les masses soient moins manipulables qu’elles ne le furent au siècle dernier, le septième art continue (malgré lui) à servir les grands décideurs. Même si la propagande est plus insidieuse, elle est toujours à l’oeuvre. A une époque où l’image est reine, il est d’ailleurs parfois difficile de savoir ce qui relève de l’image journalistique de l’image cinématographique. Quant à la pensée, là où désormais on écoute plus qu’on ne lit, le cinéma détient à son corps défendant tous les atouts pour produire des bovins de l’esprit critique…

Lire la suite

Jacques Dutronc le dégagé des engagements

JACQUES DUTRONC PAINT

En 1967 lors d’un débat à l’Assemblée nationale, Georges Pompidou alors premier ministre lâchera : « Comme le dit Jacques Dutronc, il y a un cactus ». Bien bel honneur d’un lettré rentré en politique par hasard vis-à-vis de cet artiste dont le capital sympathie perdure plus de cinquante ans après ses débuts.  Dutronc, c’est le chanteur qui fit de la politique sans en faire, en marge des grands courants contestataires de son époque. Hédoniste, je-m’en-foutiste, cynique, sardonique, taquin, facétieux, fuyant les honneurs (il refusera trois fois la médaille des Arts et des Lettres), il est unique dans le paysage de la chanson française. Il a livré au patrimoine plusieurs titres qui n’ont pas pris une ride et dont l’esprit anarchisant n’a pas vieilli avec le temps. Place à l’homme au Barreau de chaise !

Lire la suite

Arthur Cravan le poète aux boules de cuir

cravan dandy paint 2

Poète, boxeur, colosse aux mains de pierre, baroudeur, marin, insatiable nomade, déserteur… le poète aux cheveux les plus courts du monde est un mystère et un personnage qui forgea sa vie comme on forge une œuvre.  Disparu en mer comme Corto Maltese à la différence qu’il ne fut pas un personnage de fiction. Il fit cependant, comme Rimbaud et d’autres, de sa vie une fiction…

Lire la suite

L’Arte Povera : art, spiritualité et guérilla

branche bois arte POVERA

Opposé au fétichisme de la marchandise, ce mouvement né dans les années soixante en Italie a plus que jamais sa place dans notre monde contemporain. Renouant avec le côté primitif de la création, il a pour vocation de sacraliser le geste et non l’objet qui en découle. Devançant les problématiques dans laquelle s’enlise notre époque et qui menace les générations à venir, l’Arte Povera est à la fois spiritualiste et politique. Depuis sa première exposition à Gênes en 1967 « Arte Povera in spazio » ne mouvement perdure et ne cesse de prendre une dimension encore plus actuelle au regard des grands périls qu’annonce notre siècle naissant.

Lire la suite

Jacques Tati : la sociologie cinématographique

JACQUES TATI PAINT 300

Son cinéma burlesque a accompagné en quelques films l’évolution de la France d’après-guerre. Contemplateur de ses contemporains dès son plus jeune âge, Jacques Tati a annoncé dans ses films les grandes mutations qu’allait subir le pays, non sans nous avertir des conséquences négatives de certaines d’entre elles. En revisitant son œuvre, on réalise que bon nombre des marqueurs de notre société contemporaine furent anticipés par le réalisateur…

Lire la suite

Le bleu de Joni Mitchell

JONI MITCHELL 300

Alors qu’elle se destinait à la peinture, c’est la musique qu’elle choisit pour s’exprimer. Bien que classifiée à ses débuts comme chanteuse folk, registre qu’elle dynamita par la singularité de ses compositions, elle ne cessa d’explorer d’autres univers musicaux, notamment la musique jazz qui l’accepta comme une de ses enfants en son sein. Symbole d’une génération marquée par l’utopie d’un monde meilleur, elle ne cessera par la suite de dénoncer l’étiolement de ses idéaux qui fanèrent avec le temps. Sa voix est le miroir du parcours et des blessures de son existence ; les aigus faisant place à une voix rauque et grave… Reflet du monde qui est le nôtre.

Lire la suite

Henry Miller le mystique anarchiste

henry-miller 300

Souvent considéré à tort comme un écrivain pornographe, le sexe n’était qu’une facette de ses écrits. L’œuvre impétueuse d’Henry Miller et sa vie se confondent puisque largement autobiographique, son aventure humaine étant la matière à ses écrits. L’homme fut un anarchiste mystique qui ne sacrifiant rien à son idéal de vie, se donnant à l’écriture comme on rentre en religion, pilonnant le puritanisme, les mensonges et l’hypocrisie de son époque. Il contribua à décorseter la littérature tant sur le plan des mœurs que sur le plan politique, ses diatribes envers les dictats de la société de consommation permirent à toute une génération d’écrivains qui lui succédèrent de se libérer d’une censure anesthésiant la libre-pensée tout comme le verbe.

Lire la suite