Le cinéma comme outil de propagande

salle de cinéma PAINT

Afin de propager une idéologie et la faire épouser au plus grand nombre, le cinéma est plus que toute autre forme artistique le moyen d’expression le plus utilisé dans notre société contemporaine. Depuis l’utilisation qu’en fit Mussolini, bien que les masses soient moins manipulables qu’elles ne le furent au siècle dernier, le septième art continue (malgré lui) à servir les grands décideurs. Même si la propagande est plus insidieuse, elle est toujours à l’oeuvre. A une époque où l’image est reine, il est d’ailleurs parfois difficile de savoir ce qui relève de l’image journalistique de l’image cinématographique. Quant à la pensée, là où désormais on écoute plus qu’on ne lit, le cinéma détient à son corps défendant tous les atouts pour produire des bovins de l’esprit critique…

Lire la suite

Jacques Tati : la sociologie cinématographique

JACQUES TATI PAINT 300

Son cinéma burlesque a accompagné en quelques films l’évolution de la France d’après-guerre. Contemplateur de ses contemporains dès son plus jeune âge, Jacques Tati a annoncé dans ses films les grandes mutations qu’allait subir le pays, non sans nous avertir des conséquences négatives de certaines d’entre elles. En revisitant son œuvre, on réalise que bon nombre des marqueurs de notre société contemporaine furent anticipés par le réalisateur…

Lire la suite

Tarkovski et l’âme russe

TARKOVSKI FINAL

Célébré comme un des grands maîtres du septième art, le réalisateur a en sept films, pourtant universalistes, traduit comme aucun l’âme russe. Abreuvée de mysticisme, son œuvre hiératique se voulant non dogmatique a sondé et donné chair au mystère de la création. Ses icônes furent les films qu’il légua au monde…

Lire la suite

Paolo Sorrentino le fils prodigue

paolo sorrentino 300

Paolo Sorrentino s’est imposé comme le digne successeur d’une longue tradition de réalisateurs italiens qui firent les beaux jours du septième art. Loin de faire l’unanimité, il divise autant qu’il rallie. A travers son œuvre, désormais conséquente, il est un formidable portraitiste de notre société et de ses aspérités. Plongeant dans les soubassements de l’âme humaine, il donne à voir le meilleur comme le pire de la nature humaine mais n’en oublie jamais d’en extraire les parcelles de beauté qui y résident…

Lire la suite

L’étrange M. Kubrick

STANLEY KUBRICK 300

Stanley Kubrick est à travers son œuvre l’incarnation du XXème siècle. Né en 1928 et décédé en 1999 (peu avant la sortie d’Eyes Wide Shut). Témoin de notre humanité, pessimiste quant à la nature humaine, il a sans pareil donné à voir à ses contemporains via le cinéma notre nature profonde. Kubrick, fils de médecin, reprit à sa manière le flambeau en effectuant un diagnostic de l’humanité et de notre société. La littérature fournira une grande part de la matière première à ses œuvres. En 45 ans de cinéma et huit oscars il laissa à la postérité douze films : Le Baiser du Tueur, L’Ultime Razzia, Les Sentiers de la Gloire, Spartacus, Lolita, Docteur Folamour, 2001 : L’Odyssée de l’Espace, Orange Mécanique, Barry Lyndon, Shining, Full Metal Jacket et Eyes Wide Shut. Chaque nouveau visionnage étant l’occasion d’y trouver quelque chose qui nous aurait échappé auparavant, son œuvre suscitant de perpétuels questionnements.

Lire la suite