Ce que Marina Abramovic nous révèle de notre époque

marina test 2

Marina Abramovic qui se décrit comme « grand-mère de l’Art performance » a durant toute sa carrière eu recours à son corps afin d’en faire le médium lui permettant de traiter les thématiques fortes de son œuvre. Pour cela, durant près de quatre décennies elle n’a pas hésité à prendre des psychotropes, se flageller, faire subir à son enveloppe charnelle le feu comme la glace, se lacérer, se scarifier… Désormais, bien que moins extrême et radicale que durant ses jeunes années, elle jouit de la reconnaissance du monde de l’art et d’admirateurs qui voient en elle une prêtresse New Age aux accents chamaniques voire satanistes pour certains. Symptôme ou catalyseur, elle est une déflagration de notre époque…

Lire la suite

Sexe et nudité dans l’art contemporain, le concept des sens ?

SEX ART PAINT 3

Si le sexe et la nudité ont toujours été intégrés dans la création, de manière plus ou moins directe selon les siècles, les civilisations et les cultures, jamais les artistes ne s’y sont autant adonnée que ces dernières décennies. Déflagration de la révolution sexuelle et des mœurs engagée durant les années soixante qui a profondément et durablement décorseté les esprits comme les corps. Le monde occidental regorge donc de propositions artistiques qui usent et parfois abusent de la chair ou de la copulation… Des fresques de Pompéi au Domestikator de Youp Van Liechout, l’utilisation du sexe et de la dénudation par les artistes issus de notre société contemporaine est-elle toujours justifiée voire défendable ?  Parfois refuge des artistes sans intérêt ou en mal d’inspiration, de la transgression ou de la revendication est-on passé à la marchandisation ?

Lire la suite

Pop Art et consumérisme

citation warhol paint final

Au-delà des clichés sur le Pop Art, ce mouvement est un des plus importants du siècle dernier et ceci à plus d’un titre. En effet, au-delà de la critique artistique, il relève d’une importance toute particulière en-dehors même des sphères de la création car fut le témoin puis l’acteur des modifications sociétales radicales qui s’opérèrent dans la société occidentale durant les années cinquante et soixante. Accompagnant un changement de paradigme qui perdure encore de nos jours, malgré ses mutations et mues successives, il est le précurseur de la démocratisation de l’art auprès des masses, de l’influence de la culture populaire dans la création artistique et enfin de « l’art business ». Le segment historique durant lequel il conquit le monde ainsi que les rapports qu’entretinrent les artistes consacrés du mouvement avec la société et le capitalisme eurent des conséquences qui permettent de mieux comprendre le marché de l’art contemporain et ses acteurs majeurs ou mineurs…  

Lire la suite

Art contemporain et idéologie(s)

elysée PAINT

L’interventionnisme de l’Etat dans la création contemporaine et particulièrement dans l’art contemporain présente bien des des aspects positifs dans un monde globalisé où une nation existe aussi par l’influence voire la domination qu’elle exerce via sa culture. Cependant, nombreux sont ceux qui y voient à travers cette exception culturelle le retour d’un « Art officiel » qui, bien dissimulé, a pour dessein de servir l’idéologie prônée par les gouvernements en place et ceux qui ont vocation à modeler notre esprit critique. De l’aide aux jeunes créateurs exigeants issus de l’avant-garde à la servilité  de la pensée il n’y a cependant qu’un pas, déjà franchi par le passé… 

Lire la suite

Jeff Koons… Art, cynisme, société de consommation et entrepreneuriat

JEFF KOONS PAINT

Considéré par certains comme un artiste néo-pop protéiforme puisqu’il passe, lui et ses « ouvriers » allègrement de la sculpture à la peinture, de la photographie à l’installation, Jeff Koons est de ces créateurs emblématiques de notre époque qui font autant parler d’eux pour leurs œuvres que pour leurs frasques et les millions qu’ils génèrent… Grand générateur de polémiques, il déchaine les passions, ne laisse pas indifférent et a retenu les leçons des grands faiseurs de dollars comme Andy Warhol à qui on le compare souvent (comme ersatz). S’il trouve des critiques pour le défendre, nul doute que ses détracteurs sont légion de par le monde. De là à le brûler sur un bucher afin de purifier l’art contemporain gangréné par un marché de l’art de plus en plus rongé par la spéculation au détriment des œuvres, il n’y a qu’un pas… Cet article n’a pas vocation à le défendre, voire le réhabiliter, et encore moins l’estoquer mais juste établir un constat où chacun pourra conforter son opinion, la moduler voire la modifier. Notre époque ayant peut-être les artistes (stars) qu’elle mérite !

Lire la suite

Yves Klein, chevalier du monochrome

KLEIN 300

Malgré une vie brève, Klein a marqué son époque. Cet homme « nouveau » que réclamait un monde « nouveau » était à la recherche de « quelque chose qui n’est jamais né et n’est jamais mort ». Bien que classé dans l’art moderne, on reste pantois devant l’avant-gardisme de son œuvre. Son univers cosmogonique n’a pas pris une ride, il est bien plus contemporain que celui d’artistes se revendiquant comme tels. Prince du monochrome, être mystique et alchimiste, il est devenu une valeur absolue dans l’histoire de l’art. Lui qui voulait aller au-delà de l’art écrira « je veux mourir et on doit pouvoir dire de moi : il est mort, donc il vit ». Il est de ces créateurs à la recherche d’un art contemplatif et universel dont la vie perdure une fois quittés ce monde…  

Lire la suite

Le Street Art : l’urbanité réinventée

SPRAY 300

Né dans la rue, le Street Art est un mouvement artistique accessible tant pour les artistes qui s’y adonnent que le public. Encore regardé de haut par les historiens d’art, il fait toutefois désormais partie à part entière de la création artistique contemporaine et habille notre paysage urbain. A sa naissance marginal, fleuretant avec l’illégalité, et en marge des lieux d’exposition conventionnels, il a su investir les galeries, en injectant du sang neuf et suscitant l’intérêt d’un public toujours croissant, ainsi que le marché de l’art qui l’a récupéré.  Passé, présent et futur de cette forme d’expression qui puise son essence dans une culture qui ne date pas d’hier…

Lire la suite